Maars d'Eifel

Les maars

Les maars sont un phénomène volcanique typique de l'Eifel volcanique et un élément central de son patrimoine géologique.

Nos maars dans l'Eifel volcanique

Les creux en forme de cratère dans la surface de la terre sont le résultat de violentes explosions où la présence d'eau semble avoir joué un rôle déterminant.

Il y a 10 000 ans, dans l'Eifel volcanique, la rencontre de nappes aquifères et de roche en fusion, appelée aussi magma, déclencha des éruptions phréatomagmatiques du maar d'Ulmen qui creusèrent d'immenses cratères dans le socle rocheux du massif de l'Eifel du Dévonien. Ceci explique aussi pourquoi les fragments de roche refroidis des éruptions de maars retrouvés en surface contiennent jusqu'à 90 pour cent de fragments de socle cristallin.
Puisque au cours d'une éruption de maar le rejet explosif de roche provenant de régions profondes provoque l'effondrement de la surface et fait apparaitre un creux à la surface de la terre, on parle pour cette forme de volcanisme géomorphologique d'une forme négative. Au terme de l'activité volcanique, le maar se remplit de la roche des bords du cratère qui s'effondrent, ainsi que du matériel volcanique rejeté qui glisse des remblais de tuf dans la cuvette du maar. Puis, un lac de cratère se forme grâce à l'eau souterraine ou l'eau de pluie.
L'œil bleu indigo le plus profond de l'Eifel

L'œil bleu indigo le plus profond de l'Eifel

Excursion d'une demi-journée, partir de 38 €/ personne

en lire plus
Petite fille au maar de Meerfeld

tu et à toi avec les volcans

Excursion d'une demi-journée, partir de 7 €/ personne

en lire plus

Les yeux de l'Eifel

Des lacs de cratère de l'Eifel, appelés aussi les « yeux de l'Eifel » en raison de leur eau bleu indigo, ne sont restés que le maar d'Ulmen, le maar de Gemünd, le maar de Weinfeld, le maar de Schalkenmehren, le maar d'Immerath, le Pulvermaar, le Holzmaar et le maar de Meerfeld.

Le maar de Meerfeld, qui forme la plus grande cuvette de maar de l'Eifel volcanique avec un diamètre de 1,7 kilomètre et une profondeur de presque 200 mètres, témoigne de la violence des explosions. À l'exception des huit lacs de cratère, tous les autres maars sont devenus des tourbières ou des maars asséchés suite au processus croissant d'atterrissement.
Parmi ces maars, le Mosbrucher Weiher, le Strohner Määrchen, le Dürre Maar et les Mürmes, tourbières de transition dans la cuvette d'un maar, font partie d'un phénomène naturel unique en Europe centrale. Le maar d'Eckfeld, également unique en son genre, est, avec ses quelques 45 millions d'années , le plus vieux maar de l'Eifel volcanique. Sur ce site archéologique célèbre dans le monde entier, des paléontologues ont trouvé des fossiles sensationnels tels que le squelette du « petit cheval d'Eckfeld » qui vivait dans l'Eifel volcanique au moment de la formation du maar d'Eckfeld.
Maar Schalk dans la brume

Le tour d'Eifel

Excursion d'une demi-journée, partir de 10 €/ personne

en lire plus
Cyclistes au maar de Weinfeld

Plaisir à deux roues sur des chemins « caillouteux » avec arrivée culinaire

Excursion d'une journée, partir de 83 €/ personne

en lire plus
Holzmaar

Oiseaux - Chauves-souris - Tourbières hautes et lacs de cratère

Excursion d'une journée, partir de 15 €/ personne

en lire plus